Le printemps est là : nettoyez votre organisme !

Le printemps s'installe doucement. Avec lui vient l'opportunité nettoyer votre organisme et de repartir de zéro alors que les journées s'allongent et que les températures s'adoucissent. Faites le plein de vitalité avec les conseils de drainage du naturopathe Alain Huot.

Article de

Alain Huot

Maîtrisez l'aromathérapie afin d'en faire un outil de santé naturel et efficace

Pour pouvoir  faire face à l’hiver vigoureux que nous venons de traverser nous avons dû  ingérer une alimentation riche en calories avec une consommation accrue en graisses et sucres.
Or cette nourriture est pourvoyeuse de beaucoup de déchets métaboliques. Le probable manque d’activité physique ainsi que d’éventuelles infections ont également contribué à augmenter notre toxémie.

Aujourd’hui, avec l’arrivée du printemps, il est temps de nettoyer notre organisme de ces déchets accumulés pendant la saison hivernale.

En médecine naturelle en général et en naturopathie en particulier, nous sommes très attachés à la qualité de nos humeurs. Nous veillons à bien éliminer les déchets produits par l’organisme pour conserver de « bonnes humeurs ». 

Quelques données clés:

• L’encrassement des « humeurs » (les humeurs sont constituées du sang, de la lymphe ainsi  que des liquides intra et extra cellulaires) est à l’origine des désordres de santé puis de la maladie.  En fait, les toxines, qui s’accumulent, empoissonnent et gênent le fonctionnement harmonieux de nos organes. Cela provoque, dans le meilleur des cas et lorsque notre vitalité est suffisante, des réactions défensives d’élimination, tels que boutons, eczéma, diarrhées voire sinusites ou bronchites par exemple. L’étape d’après est la maladie qui survient lorsque la toxémie ( taux de déchets) est trop élevée et lorsque notre force vitale n’est plus suffisante pour éliminer les déchets ou enfin lorsque nos organes chargés d’éliminer nos déchets ne sont plus suffisamment opérationnels.

• Lorsqu’il y a surcharge, le sang accumule des toxines (exogènes et endogènes). Les organes deviennent surchargés de déchets métaboliques et ne peuvent plus effectuer leurs fonctions de façon adéquate. 

• Le corps possède ses propres éléments de régulation permettant le maintien de l’homéostasie grâce au travail des émonctoires (reins, intestins, peau, poumons et  foie) qui sont des  portes de sortie pour éliminer les déchets en tout genre. Le naturopathe veillera toujours au bon fonctionnement de ces émonctoires. Il  saura les « décrasser » avec des cures comme les mono diètes, l’activité physique ou bien les stimuler avec des plantes ou des huiles essentielles par exemple.

Aussi pour accompagner une diète printanière orientée vers  une diminution de la  consommation de protéines animales (viandes et fromages), l’aide de quelques plantes serait de rigueur.

  • La Reine des prés qui agit  comme diurétique – sudorifique et stimule l’élimination des déchets via la peau.
  • L’artichaut qui est un excellent  draineur hépatobiliaire.
  • Le cassis, lui, estanti inflammatoire et diurétique.
  • Et enfin la bourrache,qui est un dépuratif  et un expectorant.

Si besoin est, la reprise d’une activité physique comme la marche soutenue à raison d’une heure 2 à 3 fois par semaine, accompagnerait bien cette cure de remise en forme. 

 Je vous souhaite plein d’énergie pour ce printemps !


Ceci pourrait aussi vous intéresser :




0 Commentaires/
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 − un =

LA NEWSLETTER

Ne ratez aucun événement BeBooda en vous inscrivant à notre newsletter