L’homéopathie : un antidote contre les vaccins ?

Les vaccins sont responsables d’effets indésirables à court, moyen et long terme, comme des syndromes de Guillain Barré, des scléroses en plaques, des syndromes neurologiques, des infections récidivantes, des allergies…

Fort heureusement, il existe des antidotes homéopathiques qui minimiseront ce risque et non l’effet immunologique du vaccin sur la maladie.

Par contre, ces antidotes ne sont pas efficaces sur les effets immédiats comme la fièvre, la douleur post-vaccinale, les courbatures, etc.

 

Les remèdes homéopathiques sont indiqués pour nettoyer l’organisme des polluants apportés par le vaccin, mais aussi pour stimuler le système immunitaire.

Il est conseillé de prendre ces antidotes au moment de la vaccination, mais il est possible aussi de les prendre à distance : quelques mois, voire même de nombreuses années après la vaccination si un problème est apparu dans les suites.

Ils peuvent permettre des améliorations de l’état général de la personne, même à distance.

Les principaux remèdes homéopathiques sont :

  • La veille (ou le jour) de la vaccination : Thuya 9CH : 1 dose. 
  • Le 1erdimanche après la vaccination : Thuya 9CH : 1 dose.
  • Le 2èmedimanche après la vaccination : VAB 15CH : 1 dose.
  • Le 3èmedimanche après la vaccination : Silicea 15CH : 1 dose.
  • Le 4èmedimanche, selon la vaccination ajouter une dose en 15CH  :

Tétanos et grippe : Natrum Muriaticum, Influenzinum

Grippe : Influenzinum

Poliomyélite : Gelsemium

Diphtérie : DTTAB

Hépatite : Phosphorus

BCG : Nux Vomica

Chloléra : Lachésis

Fièvre Jaune : Cadmium Sulphuratum

Rougeole : Morbillinum

Thyphoide : DTTAB

Variole : Vaccinotoxinum

 

Ce traitement peut être poursuivi pendant plusieurs mois selon les besoins en continuant d’alterner les différentes doses…. jusqu’à l’apparition d’une nette amélioration des troubles. Arrivé là, il faudra les continuer en espaçant les remèdes une fois tous les 15 jours puis tous les mois, au fur et à mesure que les troubles s’amenderont.

 



0 Commentaires/
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × deux =